12-10-2021--Calque-SmartSlider2

Brisons la e-solitude des aînés pendant les fêtes

22/12/2022

Par Solyne Charente et Bertrand Viala.

En effet en ces périodes festives, vous devez certainement être en plein préparatifs du réveillon. Dans quelques jours, vous serez entourés de vos proches et leur souhaiterez vos vœux de Noël et du réveillon de vive voix, accompagnés de rires et d’embrassades. Pour ceux que vous ne pourrez pas voir le jour J, vous leur passerez un appel téléphonique ou en visioconférence. Au fil du temps, les messages pour les fêtes ont évolué en passant de la traditionnelle carte de vœux au SMS puis au message sur les réseaux sociaux remplis d’émojis. Chaque année, vous envoyez des dizaines de messages à votre famille, vos amis, collègues et vous en recevez tout autant. Pourtant, il y a des personnes qui se retrouvent, hélas, isolées. En particulier les séniors qui sont doublement victimes car certains sont dans l’incapacité d’être inclus dans le monde numérique d’aujourd’hui. Pour eux les fêtes de fin d’année sont synonymes de « mort sociale » et de détresse. Alors comment sortir nos aînés de l’isolement social durant ces fêtes ? Et comment le numérique peut-il être adapté ? 

Nos séniors ont besoin de nous

Deux millions de séniors se sont retrouvés isolés en 2021, soit une augmentation de 122% par rapport à 2017.* Ils n’avaient de contact ni avec leurs familles, ni avec leurs cercles d’amis. Un constat qui a alarmé les associations engagées contre l’isolement des séniors. Leurs actions ont été renforcées pour recréer un lien social avec ces personnes, leur donner de la joie, les accompagner et les aider à revivre tout simplement. Un des pionniers, l’association Les Petits Frères des Pauvres, a pour mission de briser l’isolement des personnes âgées et les redonner leur place dans la société. Ainsi, au plus fort de la pandémie de COVID 19, Les Petits Frères des Pauvres ont accompagné les séniors pour leur faire revivre la magie de Noël avec des repas à domicile, des livraisons de colis, l’organisation de réveillons en comité restreint, etc. Leur action est continue et montre que l’isolement de nos séniors n’est pas une fatalité, mais une question de volonté.   

L’exclusion numérique, source d’e-solitude

Cette exclusion se manifeste sous deux formes distinctes : il y a l’exclusion par l’inaccessibilité aux outils numériques et l’exclusion par le manque de compétences à utiliser ces outils, en d’autres termes des phénomènes bien connus des sociologues et des pouvoirs publics : la fracture numérique et l’illectronisme. Cependant, aucun de ces concepts, aussi précis qu’il soit, ne traduit la réalité émotionnelle de ces situations. L’équipe ANEOL trouve particulièrement pertinent le concept d’e-solitude utilisé en 2017 par le journaliste Matthieu Amaré dans son article « Isolement numérique : l’e-solitude ». En effet, ce terme traduit très concrètement le drame humain qui se cache derrière le phénomène social.   

 

La e-solitude est le ressenti individuel résultant du manque d’accès aux outils numériques et aux interactions sociales qui y sont associées et intégrées à notre quotidien du 21ème siècle. La e-solitude est intrinsèquement liée à l’illectronisme, qui est l’incapacité à utiliser et maîtriser les outils numériques et technologiques. Ces deux phénomènes renforcent l’exclusion numérique face une société de plus en plus connectée et numérisée. L’exclusion numérique aggrave l’isolement social dans un environnement où Internet maintient les liens sociaux. Être privé d’Internet, est de fait un facteur d’exclusion et d’isolement. En ces périodes de fêtes, plus que jamais nos aînés ont besoin de ce lien social et familial qui améliorent leur santé et bien-être. Les personnes âgées sont un public très vulnérable car une rupture avec la société peut impacter grandement leur qualité de vie à tous les niveaux : physique et psychologique. Lorsqu’il est non choisi, l’isolement numérique accélère les inégalités, la vulnérabilité face à l’abus de faiblesse, et la perte des liens familiaux et amicaux.   

 

L’usage du numérique doit être simplifié pour permettre à nos séniors d’avoir envie de se former et d’adopter ses usages. Une reconnexion avec la société et leur entourage est possible grâce à une simple connexion Internet, des applications de messagerie instantanée et les réseaux sociaux. Le gouvernement s’engage pour l’accessibilité à Internet avec la mise en place du dispositif Pass Numériques, déployés dans toute la France. De plus en plus d’associations soutiennent l’intégration numérique des séniors car l’enjeu est tel qu’il ne peut être ignoré. Des associations comme Les Astroliens ou encore Séniors Numériques éclosent pour favoriser l’inclusion numérique en accompagnant les personnes en difficultés dans leurs démarches en ligne et les former à l’usage des outils numériques. Malheureusement, elles restent en minorité ces associations qui s’emparent du sujet. Nos aînés peuvent également s’appuyer sur la plateforme Solitud’Ecoute qui met à disposition un numéro gratuit, le 0 800 47 47 88, pour les personnes qui ne possèdent pas de connexion Internet ou d’outils numériques. Ces actions admirables ne sauraient cependant remplacer la responsabilité des proches et du voisinage des personnes âgées. Elles peuvent les accompagner et commencer par recréer le premier lien social qui compte, le contact de proximité : un appel, une visite, l’achat d’un outil numérique adapté, ainsi qu’un peu de temps et de gentillesse peuvent faire des miracles.   

Faire des fêtes d’années, une période réellement festive pour nos séniors

La période des fêtes est redoutée par les séniors isolés, les associations décuplent leurs actions pour leur apporter un peu de magie et bonheur. Vous aussi, vous pouvez vous engager contre l’isolement des séniors durant cette période des fêtes en devenant bénévole. Les associations recherchent des bénévoles ponctuels pour les soutenir dans diverses missions telles que la préparation des paniers-repas, l’animation dans les établissements accueillant les personnes âgées, visiter les séniors chez eux, et partager la joie des fêtes avec eux. Vous avez également la possibilité de faire un don contre l’isolement des aînés à l’association Petit Frères Des Pauvres qui offre de la joie et du réconfort à nos aînés. Pensez aussi aux séniors dans votre quartier en passant un moment convivial avec eux car le sentiment de solitude est accentué pendant les fêtes. Le numérique permet de rester lié à nos aînés alors les équiper avec des outils qui ont une utilisation guidée pourraient leur permettre de passer de meilleures fêtes. 

 

Toute suggestion pour qu’ANEOL s’engage sur cette thématique est la bienvenue. Laissez-nous vos idées en commentaire ou contactez-nous directement par téléphone. Rappelons-nous que chacun peut agir à son niveau pour sortir nos aînés de la e-solitude.  

 

*Source : Rapport isolement et solitude 2021 : 530 000 personnes en mort sociale (petitsfreresdespauvres.fr) 

Venez découvrir nos différents domaines d'expertises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

 

Bonjour !

ANEOL est à votre écoute, poser vos questions 🧏‍♂️​

× Besoin d'aide ?